15 octobre : Journée internationale de la canne blanche

Première aide lors des trajets d’une personne déficiente visuelle, la canne blanche est devenue un outil incontournable pour se déplacer en toute autonomie et permet d’informer au passage les piétons et les automobilistes du handicap de la personne.

;

1. Pourquoi la canne est « blanche » ?  

La canne blanche a pour origine une invention venant d’une jeune française Guilly d’Herbemont en 1930. Elle s’inspira du bâton blanc des agents de police. Elle parvint à convaincre la Préfecture de police de Paris afin d’autoriser l’usage de la canne blanche pour les personnes en déficiences visuelles. Cette invention novatrice fut reconnue et suivie en France comme à l’étranger. Elle fut décorée au titre de chevalier de la Légion d’honneur le 20 novembre 1947, avant d’être promue au rang d’officier pour son invention.

2. Plusieurs types de cannes :

Une personne qui vit avec une perte de vision peut choisir parmi trois types de canne : la canne d’identification, la canne d’appui ou la longue canne.

  1. La canne d’identification est légère et peut dans bien des cas être pliée ou réduite pour se ranger dans un sac à main ou un sac à dos. Elle permet de déterminer la profondeur et de repérer des éléments tels que les marches et les trottoirs.
  2. La canne d’appui est conçue pour soutenir en toute sécurité le poids de l’utilisateur. Elle est donc idéale pour une personne plus âgée ou atteinte d’une incapacité physique. Elle peut être rigide ou pliable, selon les préférences de l’utilisateur.
  3. La longue canne sert de « sonde ». Elle est habituellement utilisée comme mesure de sécurité additionnelle par une personne qui se déplace dans un environnement inconnu.

 

femme avec canne blanche

3. L’innovation dans les cannes blanches

Actuellement, il existe des cannes sur lesquelles sont fixées un boîtier électronique. Elles permettent une anticipation d’obstacles jusqu’à 15 mètres. Reposant sur une technologie infrarouge ou d’ultrasons, elles fonctionnent avec des vibrations qui sont plus ou moins intenses pour signaler la proximité d’un obstacle.

4. Canne blanche et carte mobilité d’inclusion (CMI)

canne blanche
  • La mention « canne blanche » n’existe plus depuis la loi handicap de 2005. Cependant, il existe la mention « cécité », mais les conditions de son octroi sont bien plus restrictives que celles de l’ancienne mention « canne blanche ». En effet, la mention « cécité » concerne pas les personnes en situation de handicap visuel dont la vision centrale est supérieure à un vingtième de la normale.
  • Il n’est pas obligatoire d’avoir cette mention « cécité » apposée sur votre Carte Mobilité Inclusion (CMI) pour se procurer et se servir d’une canne blanche mais en pratique, il est préférable d’être titulaire de la CMI légitimant son usage, en particulier pour des raisons de couverture d’assurance en cas d’incident provoqué par l’utilisation de cette canne.

5. Comment se procurer une canne blanche ?

  • Votre ophtalmologue peut vous faire une prescription médicale pour vous procurer la canne blanche. Elle est remboursée à hauteur de 65 % du tarif de la Sécurité sociale.
  • Il faudra vous renseigner auprès de votre mutuelle pour une éventuelle prise en charge du complément.

Où se procurer une canne blanche ?

Contactez le Service social de Retina France au 05 61 30 20 50

CATEGORIES



Inscrivez-vous à la Newsletter


Hommage à Mathieu LARUELLE

Hommage à Mathieu LARUELLE

  Au revoir Mathieu  Collaborateur émérite de Retina France depuis de nombreuses années Mathieu Laruelle avait su être apprécié de ses collègues au siège de l’association mais aussi de nombreux adhérents qu’il avait conseillés, informés et aidés.Mathieu aimait les...

Soleil : affections et prévention

Soleil : affections et prévention

Avec les beaux jours qui arrivent, les effets du soleil sont multiples et cumulatifs. Bien qu’ils offrent des vertus pour l’organisme, il est essentiel de se protéger avec des lunettes de soleil adaptées. Des affections ophtalmiques plus ou moins graves peuvent être...

Journée internationale de l’orthoptie

Journée internationale de l’orthoptie

L'orthoptie, c'est quoi ? Quel est son rôle ?Les fonctions principales des orthoptistes sont : le dépistage,   la rééducation, la réadaptation  l’exploration de la fonction visuelle L’orthoptiste dépiste, analyse et traite les troubles visuels. En ce qui concerne...

Aller au contenu principal