Jean Jacques Frayssinet s’en est allé, Retina France en deuil.

mr frayssinet

L’association Retina France a la douleur de vous faire part du décès le samedi 11 septembre 2021 de Jean-Jacques Frayssinet.

Montalbanais d’origine, Jean-Jacques Frayssinet se sait tout jeune atteint d’une maladie rare et difficile à vivre le syndrome d’Usher, il perdra la vue et l’audition tout au long de sa vie. Cela n’empêche pas le jeune Jean-Jacques de suivre une brillante scolarité en devenant Ingénieur Commercial à l’Institut Supérieur Commercial de Nancy. Sa maman qu’il chérissait, institutrice, veillera aux études de son fils. Commence alors une carrière dans les assurances, d’abord chez Drouot puis chez Axa où Claude Bébéard, le PDG de l’époque, détecte son talent, son intelligence et en fait un des plus importants inspecteurs de la compagnie.

Malheureusement la maladie gagne du terrain et la conduite automobile ne devient plus possible et il est dans l’obligation d’être mis en invalidité.

Sa volonté est intacte et il veut agir contre les maladies de la vue. Il rencontre alors la fondatrice de l’association Retinitis Pigmentosa, Madame Nicole Coldeboeuf, dont il devient le bras droit avant de lui succéder à la présidence en 1989. Il engage l’association résolument vers la recherche médicale en ophtalmologie.

Incarnant les personnes malvoyantes, doté d’une énergie hors du commun et d’une empathie remarquable, il sillonne les routes de France pour faire connaitre l’association qu’il rebaptise Retina France en 1995. Avec Monsieur Bernard Barataud, son ami et ancien président de l’AFM Téléthon, ils conjuguent passion et ambition pour porter la lutte des personnes en situation de handicap au niveau national.

Il engage avec fougue un combat qui sera celui de toute sa vie, celle de la recherche et du soutien aux personnes qui, comme lui, perdent la vue.

Il rencontre alors le Professeur Jean-Louis Dufier, Chef du Service Ophtalmologie de l’hôpital Necker Enfants Malades et leur collaboration fructueuse, respectueuse et amicale permettra à Retina France de devenir pionnière dans le financement de la recherche médicale en ophtalmologie, en créant le premier Comité Scientifique dans le domaine de la vision en France et en créant aussi le CERTO, Centre de Recherches Thérapeutiques en Ophtalmologie. Il organise avec Retina International le premier Congrès Mondial de la vue en 1994 et fait obtenir à l’association la Reconnaissance d’Utilité Publique ainsi que le Prix de la Transparence Financière.

En 2005, il est promu Chevalier de l’Ordre National du Mérite pour l’ensemble de son œuvre.

Présent au quotidien au siège de l’association, il sera durant trois décennies attentif, bienveillant et chaleureux envers les centaines de personnes dans la détresse qu’il aidera et informera sans relâche.

Jusqu’à la fin, il tiendra à ce que la recherche médicale en ophtalmologie soit soutenue et financée par tous.

Aller au contenu principal