CONFINEMENT ET ASSOUPLISSEMENTS A LA MAISON

Avec le confinement les déplacements sont réduits et le manque d’activité physique est néfaste pour la santé. Il a été démontré que la pratique d’une activité physique régulière permet aux séniors à la fois de maintenir leur autonomie, leur indépendance et de ralentir la fragilisation due au vieillissement. Il est important de sortir un peu et de faire de la marche, une dérogation est prévue pour cela, à compter d’1h par jour.

Mais vous pouvez, chez vous, pratiquer également quelques exercices sans danger et dans un but de santé. Les exercices d’assouplissement peuvent être pratiqués de façon hebdomadaire ou quotidienne.

Ces exercices vont vous permettre :

  • De conserver les amplitudes articulaires
  • D’avoir une meilleure mobilité articulaires au quotidien (plus les articulations sont bougées et plus les douleurs articulaires s’estompent)
  • De réduire les tensions musculaires
  • D’améliorer la relaxation du corps et de l’esprit
  • D’avoir une meilleure posture au quotidien

 

Comment faire :

  • Assouplissement de la colonne vertébrale : enrouler le corps et le remonter. Il faut souffler en descendant, les genoux restent un peu fléchis (ne pas le faire jambes tendues) et les mains sont orientées vers le sol et remonter en inspirant.

 

  • Assouplissement des hanches : en appui une main contre le mur, il faut lever le genou à hauteur de hanche de manière à former un angle droit et alterner en reposant le pied au sol. Vous pouvez faire 20 mouvements de chaque côté.
  • Assouplissement des épaules: haussez les épaules et les baisser lentement ( répétez 10 fois) et roulez les épaules vers l’avant et vers l’arrière.
  • Assouplissement du cou et des cervicales: rotation du menton vers l’avant et ensuite faire une rotation de la tête en demi-cercle. Vous pouvez répéter ces mouvements 10 fois.

Maintenir la souplesse de son corps vous permettra de conserver l’amplitude du jeu articulaire des différentes régions anatomiques dans les limites mécaniques permises. S’y l’on n’y prend pas garde, des gestes simples peuvent très rapidement devenir difficiles à réaliser : enfiler son pullover, se laver, enjamber un obstacle, pouvoir se baisser pour ramasser un objet… D’autres techniques d’étirement (gym douce, streching, yoga) permettent aussi aux muscles de conserver leur propriétés biologiques (en particulier l’élasticité). Le fait d’entretenir sa souplesse permet également de solliciter le système nerveux.

Stéphane PAGES

Enseignant en Activités physiques adaptées – Toulouse

Sources : Gérontopôle de Toulouse, et Gym douce pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite

vulputate, Donec consectetur luctus diam ipsum Sed Aller au contenu principal