Le vieillissement oculaire

Quels sont les troubles oculaires observés ?

Les effets du temps agissent sur nos yeux comme tous les organes de notre corps. Avec une acuité visuelle optimale à l’adolescence, elle décline petit à petit à partir de 45 ans et des troubles visuels apparaissent plus ou moins graves. Comment affectent-ils notre vision ?

;

1 – Vieillissement : que se passe-t-il dans nos yeux ?

Le vieillissement oculaire est un phénomène normal, naturel et inévitable qui survient autour de 45 ans. Notre environnement influence notre vision par l’alimentation, le tabac, la lecture, travail sur ordinateur … Au fil des années, notre pupille est moins réactive à la lumière, notre cristallin se densifie. Les yeux sont plus secs et ils sont sujets à la sécheresse oculaire. La vision des couleurs est aussi perturbée. Certains signes apparaissent et sont plus ou moins gênants comme :    

  • Lire un texte avec de petits caractères
  • Sensibilité à des fortes lumières et au soleil
  • Perte de sensibilité des contrastes et des couleurs vives
  • Perte du sens de la profondeur d’un lieu

Des signes plus graves peuvent signaler l’apparition d’une maladie. Une détection précoce d’une déficience visuelle est cruciale afin de limiter certains risques associés à une mauvaise vision (difficulté de conduire la nuit, chute …)

2 – Les maladies associées au vieillissement

La presbytie

La presbytie : est une évolution naturelle qui touche nos yeux et se caractérise par une difficulté pour lire de près des petits caractères. Elle peut être corrigée par des lunettes, lentilles ou chirurgie réfractive.

lecture-femme

La cataracte

La cataracte correspond à une opacification du cristallin. Cette opacification empêche les rayons lumineux de converger à l‘intérieur de l’œil. Elle est responsable d’une baisse de la vision de loin et de près non améliorable par une correction optique. Les deux yeux sont touchés de façon à peu près de façon symétrique. Si elle n’est pas traitée par chirurgie, la cataracte conduit à la cécité. Elle est d’ailleurs la première cause de cécité dans le monde.

La sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est fréquente, elle représente environ 25 % des motifs des consultations en ophtalmologie. Le plus souvent bénigne, elle provient d’une mauvaise qualité ou de la baisse de production de larmes. Avoir les yeux secs provoque un inconfort de la vision et peut aussi dans certains cas entraîner des infections oculaires et des irritations de la cornée. Les causes de la sécheresse oculaire sont multifactorielles, favorisée par nos modes de vie contemporains,
affectant les larmes et la surface oculaire.
Le traitement initial pour soulage est le recours à des gouttes oculaires ou aux larmes artificielles (collyres humidifiants) qui compensent le déficit de larmes, c’est ophtalmologiste ou votre optométriste qui pourra recommander le type de gouttes approprié

3 – Des maladies plus graves ….

La DMLA 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge se caractérise par la dégénérescence progressive de la macula, une zone de quelques millimètres carrés de la rétine centrale située près du nerf optique. Elle est la première cause de malvoyance après 50 ans en France. Les formes tardives de la maladie dites (sèche ou humide) se caractérisent par une perte de la vision centrale mais laisse intacte la vision périphérique. Seule la DMLA dite « humide se traite par des injections (anti VEGF) répétées intra-vitréennes qui sont très contraignantes pour le patient.

ophtalmo-patiente-senior

La Rétinopathie Diabétique 

La Rétinopathie Diabétique est une complication fréquente du diabète, liée à une atteinte des petits vaisseaux qui approvisionnent la rétine. Elle apparaît sur le long terme lorsque l’excès de sucre dans le sang, caractéristique du diabète provoque leur dégradation. Elle a pour conséquence d’entraîner une baisse acuité visuelle puis une cécité en l’absence de prise en charge adaptée, d’où l’intérêt de réaliser un dépistage régulier. Il n’existe pas à ce jour de traitement médicamenteux spécifique susceptible d’améliorer ou de ralentir l’évolution de la rétinopathie diabétique. Les patients atteints de diabète doivent régulièrement se faire suivre par leur ophtalmologiste afin d’éviter tout complication irréversible liée à la maladie.

ophtalmologue examinant un patient agé

Le Glaucome

Le Glaucome est une maladie oculaire grave. Elle constitue la seconde cause de cécité après la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA dans les pays développés. Cette maladie reste longtemps asymptomatique et se caractérise par une dégénérescence progressive du nerf optique. Cette dégénérescence est sous l’influence principalement d’une pression trop importante à l’intérieur de l’œil.   Les traitements tentent de normaliser au maximum la pression oculaire. Il existe un large panel de collyres hypotonisants qui agissent soit sur la production, soit sur l’évacuation de l’humeur aqueuse. En cas d’échec du traitement, le laser ou la chirurgie peuvent être une alternative mais restent encore assez invasives.

En résumé

A partir de 45 ans, un diagnostic régulier chez votre professionnel de santé vous permettra de limiter le risque d’aggravation de votre santé visuelle si un trouble oculaire apparait. Ainsi votre professionnel de santé, vous prescrira les soins oculaires appropriés pour mieux voir et continuer à accomplir vos tâches de la vie quotidienne. Par ailleurs, il est primordial de se protéger du soleil par des lunettes de soleil adaptées et d’avoir une alimentation saine et équilibrée afin de prévenir le vieillissement oculaire.

CATEGORIES



Inscrivez-vous à la Newsletter


Myopie des enfants et des jeunes adultes

Myopie des enfants et des jeunes adultes

L’utilisation des écrans…à limiter La myopie est anomalie de la réfraction oculaire qui est forte augmentation partout dans le monde. Elle est actuellement considérée comme un enjeu majeur de santé publique, prenant un aspect « d’épidémie mondiale » selon...

Les Neuropathies Optiques Héréditaires (NOH)

Les Neuropathies Optiques Héréditaires (NOH)

Les Neuropathies Optiques Héréditaires sont des maladies cécitantes qui sont liées à la dégénérescence des nerfs optiques, et donc à l'altération de la transmission du signal visuel de l'œil au cerveau. Elles peuvent soit être isolées, soit s’intégrer au sein d’un...

CORPS FLOTTANTS DU VITRE

CORPS FLOTTANTS DU VITRE

Le patient présente brutalement devant un œil des images de toiles d’araignée, de mouches volantes qui se déplacent avec le regard. Au début, il croit qu’il s’agit d’éléments extérieurs, mais il se rend vite compte qu’en fait, c’est dans l’œil que le phénomène est...

Aller au contenu principal