Contenu de la page Menu principal Pied de page Accueil Plan du site Aide Connexion / Déconnexion
Retour à l'accueil
RETINA FRANCE
CS 90062 - 2, chemin du Cabirol
31771 Colomiers Cedex
TEL : 05 61 30 20 50
Fax : 05 61 78 91 00
MAIL :info@retina.fr
Vaincre les maladies de la vue 
Association nationale de patients, reconnue d'utilité publique
Accueil >> Nos Manifestations : Mille choeurs pour un Regard >> Présentation : LE PARRAIN : RUBEN VELAZQUEZ

LE PARRAIN : RUBEN VELAZQUEZ

photographe : Laurent Gambarelli




C’est à nouveau le ténor Rubén VELAZQUEZ qui parraine la 19ème édition de Mille choeurs pour un regard avec la chanson LA VIDA ES (La vie est ainsi).

Rubén Velázquez est né à Toulouse de parents exilés. Formé au Conservatoire National de Toulouse, il a étudié le chant lyrique avec les maestros Jaime Francisco Puig à Barcelone et Aldo Danieli à Venise au « Theatre La Fenice ». Lauréat de plusieurs concours internationaux (Milan, Madrid, Vienne, Pamplona) il a débuté en 1987 à Trieste dans l’Opéra de Rimski-Korsakov « Mozart et Salieri » où il interprète le rôle de Mozart sous la direction du Maestro Severino Sannerini. Il interprètera plusieurs premiers rôles comme Nadir des Pêcheurs de Perles De Georges Bizet, Hoffman dans les Contes d’Hoffman de Jacques Offenbach.. Dans la multitude de Récitals qu’il donnera « Joaquin Turina » sera son compositeur favori. La musique Sacrée dominera son répertoire « Le requiem de Verdi », Le Messie de Haendel, La Neuvième de Beethoven, La missa San Giovanni di Dio « Joseph Haydn », la Récréation Mondiale de la Messe Solennelle d’Hector Berlioz, Enregistrement France Musique/ France 3, « Wikipédia The free encyclopedia » « Universal Music Group »… L’Adaptation et la mise en scène de Messidor « L’or de l’Ariège » opéra d’Emile Zola, musique d’Alfred Bruneau, le porte vers d’autres horizons. Ténor atypique, créant ses propres pièces, « Yedra », enregistrement Warner, il est aussi lauréat du Grand Prix International du Disque de l’Académie Charles Cros en 1997 avec « La Nuit Obscure » dans une adaptation de la poésie de Jean de la Croix créée avec ses amis Serge Guirao et Vicente Pradal qui en a signé la musique. Enregistrement Virgin. Crée à la Biennale Ibérique de Colomiers en 2004, présenté à Toulouse à la Cathédrale Saint Etienne avec 300 choristes, l’Oratorio de Rubén VELAZQUEZ « Hispanias Miticas l’Europe des chemins de Saint Jacques de Compostelle », enregistrement Arcades, poursuit aujourd’hui son chemin de Cathédrale en Cathédrale.

Des musiques traditionnelles, populaires et classiques, magnifiées par la voix humaine, de la complainte andalouse aux chants judéo-castillans, occitans, catalans, « Hispanias Miticas » est un rêve d’harmonie qui mêle habilement langues, religions et époques sur l’Europe des Chemins de Saint Jacques de Compostelle.

Cliquer ici pour aller sur le site de Ruben VELAZQUEZ et écouter la chanson La vida es

"Hispanias Miticas, l’Europe des Chemins de Saint-Jacques crée par Ruben VELAZQUEZ est une œuvre passionnante dont on ressort enrichi. Le sujet prend sa source dans l’Histoire plus particulièrement celle de l’Espagne mais Hispanias Miticas reste une œuvre contemporaine de par sa date de création bien sûr mais aussi par l’importance que revêt Compostelle en Europe et dans le monde. Lorsqu’on emprunte les chemins de Compostelle, on se met en recherche - recherche de soi, d’un idéal, de réponse, d’un espoir, d’un meilleur.

A leur origine, ancrés dans la foi catholique, les chemins de Compostelle sont suivis par des personnes de toutes origines, de tous pays, de toutes croyances ou non croyances ; c’est une œuvre universelle. La route de Compostelle existe depuis des siècles, elle est toujours empruntée, de façon plus importante chaque année. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle demeurera ; c’est une œuvre intemporelle.

Au sens propre "chemin de foi", Compostelle reste une histoire de rencontres, d’oubli de soi et d’ouverture aux autres, dans la diversité des cultures ; son rayonnement dépasse Compostelle, l’Europe pour embrasser les chemins du monde."

"On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux…" Claire Manciet Choriste à Eymet (dept 24)