Les affections visuelles

Vue normale

L’association tient à votre disposition le descriptif des affections visuelles énumérées ci-dessous

 

Liste des pathologies (liste non exhaustive), pour toute demande particulière et pour connaître le détail de votre affection, n’hésitez pas à contacter l’association 

 AMAUROSE CONGENITALE DE LEBER
Vue : amaurose congénitale de leber
L’amaurose congénitale de Leber est une dystrophie congénitale de la rétine caractérisée par l’apparition dès la naissance d’un déficit visuel très important, se traduisant par un comportement de malvoyant associé à un nystagmus, des altérations discrètes au fond d’œil, du moins au début et un électrorétinogramme éteint.(...)


 CATARACTE
Vue : cataracte
La cataracte se définit par l’altération de la transparence du cristallin. Elle est alors responsable d’une baisse de l’acuité visuelle d’un degré variable. Le cristallin est une lentille biconvexe, avasculaire et transparente, siégeant en arrière de l’iris et en avant du corps vitré, dans la chambre postérieure de l’œil.(...)


 CHORIORETINITE SEREUSE CENTRALE (CHORIORETINOPATHIE)

La choriorétinopathie séreuse centrale idiopathique est une maladie qui affecte des adultes jeunes entre 20 et 45 ans.

La maladie apparaît souvent suite à un stress psychologique (soucis familiaux, perte d’emploi, etc). Les hommes sont atteints plus souvent que les femmes. Cette maladie est due à des petits soulèvements séreux de l’épithélium pigmentaire de la rétine, souvent dans la région maculaire ou paramaculaire. Les signes fonctionnels apparaissent lorsque le soulèvement de l’épithélium pigmentaire s’étend vers la macula.(...)

 


CORPS FLOTTANTS DU VITRE
Vue : corps flottants
Le patient présente brutalement devant un œil des images de toiles d’araignée, de mouches volantes qui se déplacent avec le regard. Au début, il croit qu’il s’agit d’éléments extérieurs, mais il se rend vite compte qu’en fait, c’est dans l’œil que le phénomène est présent.

Il faut consulter un ophtalmologiste qui va constater la présence de fibrilles dans le vitré et qui va surtout vérifier qu’il n’y ait pas de décollement de la rétine, de risque de décollement ou d’hémorragie dans le vitré.

Ces corps flottants correspondent à des modifications du vitré de l’œil qui a parfois tendance à tirer sur la rétine et à la décoller.

Un examen ophtalmologique minutieux permet donc d’explorer l’ensemble de la rétine et principalement la périphérie rétinienne. En cas de découverte de régions fragiles, on réalise un traitement par laser.(...)

 


DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L’AGE (DMLA).

Vue parcellaire : DMLAVue : DMLA

Il s’agit d’une altération maculaire atteignant les personnes de plus de 50 ans, qui se traduit par une baisse progressive de la vision aboutissant à une perte de la vision centrale. Ces patients ne deviennent pas aveugles mais perdent tout le champ de vision utile pour la lecture, la conduite, la vision fine. Ainsi ils gardent généralement une autonomie avec possibilité de se déplacer et de se promener. Lorsqu’une personne affectée de dégénérescence maculaire regarde des visages, elle ne distingue qu’une image floue, tandis qu’elle perçoit une image - bien qu’estompée - de ce qui se trouve tout autour.
On évalue à 1 500 000 le nombre de patients atteints de DMLA en France.


DYSTROPHIES RETINIENNES (ENFANTS)

La dystrophie progressive des cônes est une rétinopathie du sujet jeune liée à l’atteinte primitive des cônes. Contrairement à la rétinite pigmentaire, elle n’atteint pas au départ l’ensemble des couches rétiniennes. Elle se traduit par une baisse progressive de l’acuité visuelle associée à des anomalies de la vision des couleurs. L’électrorétinogramme est l’élément clé du diagnostic. (...)
 


GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT

Cette maladie correspond à une souffrance des fibres nerveuses papillaires. Elle serait favorisée par un trouble circulatoire au niveau des vaisseaux irriguant la papille (la tête du nerf optique) et par une hypertonie oculaire probablement liée à un trouble d’évacuation de l’humeur aqueuse au niveau du trabeculum qui se trouve dans l’angle irido-cornéen. (...)


KERATOCONE
Vue : KERACTOCONE
Le kératocône est une déformation cornéenne conique progressive avec amincissement du sommet du cône, atteignant en général les deux yeux. Le kératocône débute souvent aux alentours de la puberté, il entraîne une myopie et un astygmatisme évolutif, qui pourront être corrigés par le port de lentilles. Quand les lentilles ne donnent plus d’amélioration visuelle suffisante, on pratique une greffe de cornée, la kératoplastie transfixiante. Les résultats sont en général excellents.


MALADIE DE HORTON

Il s’agit d’une maladie du sujet âgé, c’est une panartérite segmentaire, inflammatoire et subaiguë qui atteint habituellement l’extrémité céphalique mais qui peut aussi altérer les gros troncs artériels. Il s’agit d’une pathologie relativement fréquente, mais, si on soupçonne son origine dysimmunitaire, on ne connaît pas bien son étiopathogénie.

Cette maladie présente un pic de fréquence vers 75-80 ans, et atteint de façon un peu préférentielle les femmes.


MALADIE DE STARGARDT (CONE ROD) (FUNDUS FLAVIMACULATUS)

La maladie de Stargardt est une dystrophie maculaire juvénile bilatérale et symétrique, d’origine héréditaire, commençant dans l’enfance, d’évolution progressive vers la perte complète ou incomplète de la vision centrale, avec conservation du champ visuel périphérique, sans possibilité thérapeutique actuellement. C’est la plus fréquente des dégénérescences maculaires juvéniles.(...)


RETINITE PIGMENTAIRE

Vue : Rétinite Pigmentaire
La rétinopathie pigmentaire regroupe un ensemble de maladies héréditaires, cliniquement hétérogènes, dans lesquelles il existe une perte progressive de la fonction du photorécepteur et ou de l’épithélium pigmentaire de la rétine. La vision centrale peut rester très convenable pendant de longues années mais à l’examen du champ visuel, on peut constater un rétrécissement en canon de fusil. Il est fréquent qu’il reste, dans les zones marginales du champ visuel, de petits îlots de cellules rétiniennes intactes, lesquelles fournissent quelques informations additionnelles permettant au sujet de s’orienter.
On évalue à 40000 le nombre de patients atteints de rétinopathies pigmentaires en France.


RETINOBLASTOME

Le rétinoblastome est une tumeur maligne touchant essentiellement le nourrisson et le jeune enfant. Elle est bilatérale dans 33 % des cas.(...)
 


SYNDROME DE SENIOR LOCKEN

Le syndrome de Senior Locken décrit l’association chez un même patient d’une dystrophie rétinienne identique à celle observée dans l’Amaurose Congénitale de Leber et d’une néphronophtise (affection rénale grave qui nécessite une dialyse de façon permanente) qui apparaît dès l’âge de 3 ans.
 


SYNDROME DE USHER
Vue : Syndrome Usher
L’atteinte oculaire peut être isolée "rétinite pigmentaire isolée" ou associée à d’autres pathologies dans le cadre d’une maladie systémique où elle apparaît comme un des symptômes d’une maladie plus complexe. Le syndrome d’Usher est l’association d’une rétinopathie pigmentaire classique à une surdité de perception congénitale bilatérale ; l’hérédité est autosomique récessive.(...)