Compte rendu du COLLOQUE DE CANNES MANDELIEU 10/03/18

Un mot de bienvenue a été donné par notre correspondante Mme Danielle Manceaux puis Mr Luc Licari a présenté les différentes missions et actions de l’association avant de laisser la parole à Mr Christian Grimaldi, trésorier de Retina France, qui a présenté les comptes de Retina.

 

 

1ère intervention : Dr  Aknin, ophtalmologiste à Golfe Juan et Cannes  - Quelles maladies menacent notre vue ? -

Le docteur Aknin a rappelé les différentes maladies qui menacent notre vue, à savoir la DMLA, Le diabète, le Glaucome et les maladies héréditaires.
Elle a fait un rappel de l’anatomie de l’œil avant de présenter les différents examens médicaux existants : le fond d’œil, l’angiographie, l’OCT, et l’OCT angiographie.

Le docteur a ensuite détaillé différentes maladies.

La DMLA : elle touche 8 % des gens de 50 ans, 30 % des gens de 75 % et 50 % des gens de plus de 80 ans.  Il y a 2 formes : la forme atrophique dite sèche et la forme humide ou néovasculaire.

Les premiers symptômes sont : éblouissement, atteinte des contrastes, altération des couleurs puis viennent la déformation, le scotome et la baisse d’acuité visuelle.
A partir de 55 ans il est nécessaire de faire un fond d’œil tous les 2 ou 3 ans.

Les facteurs de risque sont :
L’âge, la génétique, le tabac, l’exposition à la lumière bleue, les mauvaises habitudes alimentaires, l’hypertension artérielle, l’exposition au soleil, le surpoids.

Ce qu’il faut manger :
Des omégas 3, des omégas 6, des vitamines (A et Béta carotène, D, E, C, B1, B9 et B12, B6), des sels minéraux (zinc, cuivre, manganèse, sélénium, calcium, magnésium et potassium)

La rétine est orange car elle est riche de 3 molécules lipidique : la lutéine, la zéaxantine et la méso-zéaxantine).

Le Diabète : il est en augmentation dans notre pays qui compte de plus en plus d’obèses et qui subit une augmentation de la sédentarité.

Il est nécessaire de faire un dépistage tous les ans, de limiter le surpoids, de pratiquer une activité physique régulière, de limiter les sauts de sucre (montée, descente) et d’améliorer notre nutrition santé (fruits, légumes, poissons..).

Les traitements : photocoagulation au laser, intra-vitréenne de cortisone

Le Glaucome : il touche 2 % de la population aux environs de 45 et 50 ans.
Il s’agit d’une hypertonie oculaire avec atteinte du nerf optique (précoce ou avec atteinte des fibres).
Le glaucome aigu est lui très dangereux puisque la pression monte à 50, plus rien ne circule dans l’œil qui meut en 12 heures.

Que faire : dépistage systématique, contrôler par OCT le nerf optique (+ champ de vision), bien suivre son traitement.

En conclusion, quelle que soit la pathologie, il faut limiter l’exposition du soleil, supprimer le tabac, manger beaucoup de fruits et légumes, et éventuellement des compléments alimentaires (oméga3…)


2ème intervention : Danielle Manceaux, correspondante Retina France dans le 06 et orthoptiste : Rééducation orthoptique en Basse vision 

Madame Manceaux a présenté les différentes pathologies de l’œil et la basse vision qui entraine une incapacité dans plusieurs activités comme la lecture, l’écriture, le déplacement et la vie quotidienne.

Un bilan orthoptique devrait être proposé systématiquement afin de permettre au patient de mieux comprendre sa pathologie et d’exprimer ses attentes.

Il faut oublier le terme de rééducation pour le terme de réadaptation c’est-à-dire retrouver une autonomie avec le capital restant.

Le moment choisi pour commencer une rééducation orthoptique est propre à chaque patient. Il faut que le patient accepte et comprenne qu’il ne retrouvera pas sa vue initiale mais qu’il va falloir voir autrement.

La réadaptation va concerner la lecture, l’écriture mais aussi la réadaptation aux contrastes. L’orthoptiste va aider le patient à choisir les aides techniques optiques les mieux adaptées avec l’aide de l’opticien basse vision et parfois de l’ergothérapeute.

 

3ème intervention : Alice Lathuraz, psychomotricienne et instructrice en locomotion au Samsah DV 06 (Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés)


Le samsah DV06 a pour but de maintenir  une autonomie chez la personne malvoyante
Il propose une assistance pour tout ou partie des actes essentiels de la vie quotidienne ainsi qu’un suivi médical et paramédical en milieu ouvert. Il permet un accompagnement individualisé.
Il est financé par le conseil départemental et dépend de la Mutualité française.
Il faut remplir plusieurs critères pour rentrer au Samsah, des critères médicaux mais aussi des critères administratifs et sociaux.

L’équipe du Samsah est une équipe pluridisciplinaire qui se compose d’un ophtalmologiste, de 2 orthoptistes, de 3 opticiens en basse vision, de 2 ergothérapeutes, d’un psychomotricien, d’un psychologue, de travailleurs sociaux etc.

Il faut faire un bilan avec chaque intervenant et en fonction du résultat on peut intégrer le Samsah 06.

Dernière intervention : Mme Katja Obri, ingénieur chez Retina Implant AG (Allemagne) : L’implant rétinien, des solutions novatrices pour redonner demain une vision utile.

Madame Katja Obri a présenté l’Implant rétinien, en expliquant qu’il s’agit d’une prothèse sous rétinienne qui peut être implantée sous certaines conditions à des patients qui ont totalement perdu la vue ou atteint d’une RP de forme très sévère.
Cet implant est une puce de 1600 électrodes qui va permettre au patient implanté de voir des taches lumineuses, des phosphènes et ainsi de pouvoir se déplacer, s’orienter par rapport à la lumière et de percevoir certains contrastes.
Des démarches sont en cours auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie pour le remboursement de cet implant en France.

Le colloque fut riche en informations et échanges.
L’association remercie ses partenaires, Axos, Visiole, Lagad Vision et Retina Implant.

Pour tout renseignement contactez Stéphanie au 05.61.30.20.50